Accords salariaux en PQR et PHR

 En Presse quotidienne régionale,la première négociation s’est terminée dans une impasse. Aucune organisation syndicale n’a signé l’accord proposé par les employeurs qui sont restés bloqués sur une augmentation de 0,4%. La dernière revalorisation salariale datait de 2012 !
, lLa CFDT dénonce l’attitude du syndicat patronal peu enclin à négocier d’une manière générale.
Le minimum conventionnel de la PQR était,jusqu’à aujourd’hui, supérieur au Smic de seulement 5 euros!
A défaut d’accord, le syndicat patronal de la presse quotidienne régionale (SPQR) augmente donc de manière unilatérale les barèmes des salaires minima à hauteur de 04,% à compter du 1er novembre dernier.
Cette augmentation est quasiment sans effet sur les salaires réels, très souvent supérieurs aux minima de la branche dans les entreprises.

En presse hebdomadaire régionale( PHR), plusieurs organisations syndicales, dont la CFDT, ont signé l’accord sur les salaires qui acte une augmentation de 0,5% au 1er décembre 2017.
La dernière augmentation datait de 2014. Le syndicat patronal avait débuté la négociation à +0,3%. L’augmentation se fera sur les salaires réels chez les journalistes.
La valeur de la grille des journalistes a été relevée de 4% au 1er juillet 2017,celle des employés l’avait étéde 6% en 2015.

 

Publié le : 
Vendredi, 15 Décembre, 2017
Rubrique: