Ebra Services : 386 postes supprimés !

La direction du pôle presse du Crédit Mutuel, représentée par la DRH Valérie Nöel, a réuni ce mercredi 6 juin 2019, à Paris, les délégués syndicaux des différents titres. Elle a présenté le projet de constitution de la société Ebra Services, qui réunirait, à partir du 1er janvier 2021, les fonctions suivantes :

Annonces classées
CRC (hors ADV)
Traffic digital
Ordonnancement print et digital
Fabrication et création graphique
SVP (maintenance)

La constitution de cette société se traduirait par la suppression, dans le cadre d’un PSE, de 386 postes sur l’ensemble des titres, Publiprint (régie du Progrès, JSL et Bien Public) et GRLI, et par la création de 284 postes sur le site d’Houdemont, près de Nancy. Nouveaux postes auxquels les salariés licenciés pourront postuler…

Les salariés d’Ebra Services ne bénéficieraient plus de la convention collective de la PQR ou de la publicité, la direction envisageant une application stricte du code du travail.

La direction a écarté du périmètre concerné la rédaction, les ventes, l’impression, les régies (présentes ou à venir), l’administration (secrétaires, standard, RH, comptabilité).

Les délégués syndicaux sont invités à étudier ce projet avant une nouvelle réunion, le 19 juin, la direction souhaitant la conclusion d’un accord de méthode avant le 15 juillet.

Les délégués CFDT dénoncent l’ampleur, la rapidité et la brutalité de ce projet, dans un contexte humain déjà fragilisé. Ils refusent la remise en question des statuts, des salaires et des acquis sociaux des personnels visés. Ils se demandent quand s’arrêtera la spirale des réductions de coût, qui gangrène nos entreprises.

Publié le : 
Jeudi, 6 Juin, 2019
Rubrique: