Mobilisations pour les éditions locales de France 3

 

 

Mercredi 27 septembre, les salariés des 16 éditions locales de France 3 appellent avec les téléspectateurs à s'opposer à leur réorganisation, voire à leur suppression. Ainsi un rassemblement public est organisé le mercredi 27 septembre à 12h devant la CCI de Bayonne où "France 3 Euskal herri-Pays basque" a ses bureaux.

L'idée de la direction de France-Télévisions est d'intégrer courant 2018 les nouvelles locales dans le journal régional,tout en maintenant les équipes locales sur place. Par exemple à Périgueux, Pau ou Bayonne. Et "sans toucher aux effectifs". Et d'avancer que désormais une majorité de téléspectateurs regardent France 3 via l'internet ADSL, et donc que la formule "7 minutes" actuelle "n'est plus pertinente". En Aquitaine, sont directement concernés les personnels de Pau (11 personnes), Périgueux (autant) et Bayonne (16). Sur le contenu des décrochages, ils ne croient pas à la survie du local "qui sera noyé dans le régional" à Bordeaux, le travail actuel avec la métropole le prouve. Et de craindre une centralisation des contenus sur la métropole régionale qui maitrisera encore plus les choix dont les sommaires. Ce projet de réorganisation est sorti au CE pôle sud-ouest de France 3 le 21 septembre, après des informations sur le sort de France 3 Iroise à Brest, il s'invite au menu du CCE de France Télévisions à Paris, justement le 27 septembre. La CFDT audiovisuel pointe en arrière-plan, le plan d'économies de 80 millions d'euros demandé à l'audiovisuel public.

France Télévisions qui emploie 10 000 personnes a déjà supprimé 750 poste en 2016.

Publié le : 
Mardi, 26 Septembre, 2017