Guinée Conackry : Sidi Diallo récompensé pour son engagement

Sidi Diallo, fondateur de l’association des jeunes reporters de Guinée et secrétaire général du Syndicat de la Presse Privée (SPPG) a été nominé le 3 mai, journée mondiale de la liberté de la presse lors de la 2e édition de la soirée des médias guinéens sur le thème : « Les médias guinéens face au double défi des mutations numériques et de la responsabilité sociale». Il a reçu le "Prix exceptionnel du combat professionnel" pour les médias.
La CFDT Journalistes félicite Sidi Diallo. Le syndicat, avec le soutien de la confédération CFDT, a engagé un travail de fond depuis plus de deux ans avec Sidi Diallo et  le Syndicat de la Presse Privée pour les accompagner dans leur engagement en faveur d'une presse libre et indépendante. Cette distinction vient couronner les efforts de cette organisation syndicale pour faire appliquer une convention collective de la presse guinéenne et pour sa mobilisation aux côtés des professionnels de l'information en Guinée Conackry.
 

LE CONTEXTE. Dans son discours Aboubacar Diallo, directeur général de Wassolon Agency Communication, structure organisatrice de la soirée, a notamment déclaré : « il est vrai qu’aucun journaliste n’est emprisonné en Guinée car les délits de presse, étant dépénalisés au terme de la loi L02 portant liberté de la presse. Mais, a-t-il poursuivi : « Il n’en demeure pas moins que nombre de journalistes et de médias pour lesquels ils travaillent, ont été dernièrement l’objet d’attaque, de menaces de mort, de tentatives d’assassinats, d’agressions physiques, d’attaques barbares de la part de militants politiques zélés mais aussi de poursuites judiciaires parfois à cause de leurs opinions ou d’enquêtes journalistiques, quoique rondement menées ». (source Kalenews.org).
Au classement mondial de la liberté de la presse, la Guinée Conakry recule de trois places et se classe au 104e rang.

 

Publié le : 
Mardi, 8 Mai, 2018
Rubrique: