Il est urgent d'agir !

Il est urgent d'agir !

Le Conseil national de la CFDT JOURNALISTES s’est réuni à Lille les 21 et 22 septembre 2017.

Il a débattu de la réforme du code du travail et de la réaction de la direction confédérale après l’adoption des ordonnances.

Le conseil considère l’expression de la confédération inadaptée et bien trop faible par rapport aux décisions néfastes prises par le gouvernement dans cette réforme du code du travail.

En 2016, la CFDT avait notamment combattu fortement dans la 1èreversion de la loi El Khomri :

• La barémisation des indemnités des licenciements abusifs.

• Le périmètre limité à la France pour la prise en compte des difficultés des entreprises dans le cadre d’un licenciement économique

• La possibilité de négocier sans les syndicats dans les petites entreprises.

• La dilution du CHSCT dans une instance unique.

En 2017, alors que toutes ces lignes rouges ont été franchies par les ordonnances et que ces mesures vont s’appliquer, la confédération s’est dit simplement « déçue» et a parlé « d’occasion manquée ». Aucune action forte n’a été pour l’instant prévue par la confédération CFDT.

 

La CFDT journalistes fait part de son mécontentement et de son inquiétude. Elle craint particulièrement :

• Une précarisation de l’emploi.

• Une régression des droits des salariés.

• Des licenciements facilités.

• Un affaiblissement du syndicalisme dû à la perte de confiance des salariés et aux mesures de réduction des moyens syndicaux et de la fusion des instances représentatives du personnel.

• L’apparition chez les adhérents et salariés d’un sentiment de collusion entre d’un côté, la CFDT, et de l’autre, ce gouvernement et le patronat.

• La décrédibilisation de la CFDT, organisation syndicale qui donne l’impression de n’être plus en capacité d’appeler à manifester malgré un désaccord de fond.

• L’abandon de notre culture réformiste basée sur la proposition, la négociation, mais aussi l’action.

• Des conséquences négatives sur le résultat des élections à venir.

La CFDT journalistes attend, en urgence, de la confédération CFDT une expression forte et une action de mobilisation, en recherchant l’unité syndicale, pour dénoncer cette réforme du code du travail qui va flexibiliser et précariser le travail et les salariés au profit des entreprises au lieu d’apporter de la sécurité aux salariés.

Publié le : 
Vendredi, 22 Septembre, 2017