Jean-Gérard Cailleaux, adieu l'ami, adieu camarade

Jean-Gérard Cailleaux est né le 25 avril 1950 à Arras, il avait choisi comme pseudonyme depuis sa demande de l’an 2000 : « Gens de Bucquoy ». Il s’est éteint dans son sommeil dans la nuit du 23 au 24 octobre 2018. Titulaire de la carte de presse n°34 616, obtenue le 21 juin 1974, après avoir été journaliste « stagiaire » à compter du 23 avril 1974. Dans le courrier joint à sa demande de carte honoraire, il indiquait : «  Officiellement journaliste professionnel depuis le 1er novembre 1973, j’ai travaillé à La Voix du Nord jusqu’en juin 2003, puis du 1er novembre 2008 au 31 décembre 2013 comme secrétaire de rédaction pour le magazine Témoins, tout en étant secrétaire général adjoint du SNJ-CGT ».
Entre les deux activités professionnelles précitées il obtenu sa carte en situation de demandeur d’emploi en 2004, 2005 et 2006, avec une interruption en 2007.

Syndicalement, à la CFDT, puis à la CGT

 

La section syndicale CFDT à la Voix du Nord a été créée le 12/11/1974 mais Jean-Gérard n’y était pas mais l’a sans doute rejoint peu de temps après.En 1981, il est élu au conseil national du Syndicat des journalistes français CFDT (SJF-CFDT), à Toulouse, au titre des sections comme suppléant Nord (titulaire : Michel Borel). Au conseil de Strasbourg, en 1983,
En 1983, au conseil national de Strasbourg, Jean-Gérard est élu au conseil national du SJF au titre des sections comme titulaire (avec M. Borel); en 1984, il est également trésorier pour les journalistes de la région Nord Pas-de-Calais et membre du Conseil syndical SILAC Nord-Nord-Pas-de-Calais.
Au congrès qui s'est tenu à Arras en 1985, il est élu au Bureau national et trésorier du SJF. Il restera trésorier jusqu’en 2004, où il présente le rapport financier à l’AG de Strasbourg le 16 octobre.
En 1985 il a participé à la création du syndicat régional inter catégorie SILAC-CFDT Nord – Pas-de-Calais, tout en continuant à siéger dans les instances nationales de l’Union syndicale des journalistes CFDT (USJ-CFDT).
Après avoir quitté la Voix du Nord, il a également quitté la CFDT et s’est rapproché du SNJ-CGT auquel il a adhéré en 2005. Jean-Gérard Cailleaux est élu rapidement la trésorier national avant, à la fin de sa carrière professionnelle, de devenir permanent salarié du SNJ-CGT, période pendant laquelle il faisait quotidiennement le trajet Cambrai – Montreuil.
« Sa présence discrète mais efficace, son dévouement sans faille et sa compétence militante va nous manquer. Nos rencontres, notamment Los des commissions arbitrales, étaient toujours empreintes de sympathie et même d’affection. Bien qu’il ait choisi d’adhérer à un autre syndicat, il reste pour moi le souvenir d’un merveilleux camarade », souligne .Pierre Marin, président du SJF CFDT de 1975 à 1980.
Jean-Gérard Cailleaux a aussi œuvré syndicalement au sein de la Commission nationale paritaire de l’emploi des journalistes (CNEPJ) dont il a été membre du bureau.

 

Publié le : 
Vendredi, 26 Octobre, 2018
Rubrique: