Le CUEJ (Strasbourg) fêtera ses 60 ans en octobre

60 ans déjà ! Le Centre universitaire d'enseignement du journalisme de l'UNISTRA (Université de Strasbourg) fêtera ses 60 ans le 20 octobre. Et entre temps, la traditionnelle délocalisation de quatre semaines des CUEJIENS comme ils s'appellent, aura à nouveau lieu en Chine après la Birmanie, le Kazakhstan et Madagascar.

Pour la directrice Nicole Gauthier, « la délocalisation à l'issue de la première année a forcément lieu à l'étranger et de préférence dans un pays non francophone car les échanges passent par une langue étrangère et le filtre de la traduction, avec obligation de production sur place et partenariat des étudiants du pays d'accueil » . La directrice tient beaucoup à cette spécificité du CUEJ, « un élément attractif ». Le nombre des candidats au concours d'entrée n'arrête pas d'augmenter, passant de 520 en 2015 à 620 en 2016 et à 720 cette année. Et parmi ceux-ci, un grand nombre de candidats formés par l'ESJ Académie, un système de formation liant l'ESJ Lille et l'université de cette même ville. Son principe est innovant : tous les étudiants inscrits en licence d'histoire, de sociologie, d'espagnol etc mais aussi intéressés par le journalisme peuvent suivre des cours de journalisme. Ce qui d'une part permet de tester leur réel appétit pour les média et d'autre part assure une excellente préparation aux concours. A celui de l'ESJ évidemment mais aussi à tous les concours d'écoles de journalisme. Et ça cartonne ! Sur 44 étudiants intégrés au CUEJ cette année, la moitié vient de l'ESJ Académie...Ce qui a amené la direction du CUEJ a réfléchir à une contre offensive pour éviter qu'il y ait encore moins d'étudiants alsaciens, déjà en faible nombre. D'où une nouvelle convention signée entre Sciences Po Strasbourg et le CUEJ.

Un  « atelier de journalisme financier en Europe »

En effet « jusqu'ici les étudiants de Sciences Po Strasbourg ne pouvaient pas passer le concours chez nous car il se déroulait lors de leur année de stage à l'étranger ». Désormais, on facilite l'accès au CUEJ des étudiants motivés par le journalisme et inscrits à l'Institut d'Études politiques de Strasbourg. S'ils ont validé leur 2e année Science Po avec une moyenne d'au moins 12/20, ils seront dispensés de l'examen écrit et pourront passer l'oral. S'ils sont admis au CUEJ, ils y suivront les cours et pourront même valider leur diplôme de Sciences Po simultanément. Ces candidats ne vont-ils pas chiper des places aux étudiants qui se préparent en solo, déjà pénalisés par l'insolente réussite de ceux de l'ESJ Académie ? Non pense Nicole Gauthier car il y n'y aura probablement que deux ou trois candidats par an. L'année 2018 commencera en tout cas fort pour le CUEJ, enfin pour certains enseignants qui prendront en charge un « atelier de journalisme financier en Europe » pour étudiants chinois en janvier Sans jeunes du CUEJ mais avec des étudiants de l'École HSBC de business de l'Université de Pékin et d'autres, comme en 2017, de l'École de Communication et de Design de l'Université Sun Yat-sen à Guangzhou, c'est à dire Canton. Rencontres avec des experts au Parlement européen à Strasbourg, à la Commission européenne et au Parliamentarum à Bruxelles ainsi qu'à la Banque centrale européenne à Francfort. Le tout dans le cadre de la coopération internationale avec un programme exclusivement en anglais.

M. G-L

Publié le : 
Jeudi, 4 Janvier, 2018