Le Dauphiné Libéré : solidarité avec le personnel de l'agence de Thonon

Ce matin, l’agence du Dauphiné Libéré de Thonon a subi une attaque en règle d’une vingtaine de Gilets jaunes, au prétexte que ces derniers n’ont pas apprécié un article publié en page nationale (écrit par les journalistes du BIG) sur leur mouvement.

La chef d’agence a été repoussée quand elle a voulu s’interposer et la secrétaire a eu la tête aspergée de colle à tapisserie.

Le directeur de l’UG Nord s’est aussitôt rendu sur place pour porter plainte contre cet acte violent.

La CFDT apporte bien entendu tout son soutien aux salariés de l’agence de Thonon et dénonce ces agressions de plus en plus fréquentes contre les journalistes.

Ces agissements montrent une dérive dangereuse de notre société en perte de repères, qui choisit trop souvent la violence verbale ou physique à la discussion, la facilité d’ingestion des théories complotistes à l’information vérifiée que nous tentons d’apporter chaque jour à nos lecteurs, l’immédiateté brute et brutale au temps de la réflexion.

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons tous au Dauphiné Libéré faire face à cette défiance envers les médias d’information et nous montrer solidaires des journalistes de notre entreprise.

Publié le : 
Vendredi, 15 Février, 2019
Rubrique: