Le palais de l'Élysée doit rester ouvert à la presse

Le palais de l’Élysée doit rester ouvert à la presse

 

L'annonce de la fermeture de la salle de presse installée dans le Palais de l’Élysée nous interpelle, nous demandons au Président de reconsidérer cette décision.

 

Que valent les raisons mises en avant, financières et d'organisation, en regard des conséquences de cet éloignement et du symbole déployé?

 

En dépit d'un nom qui pourrait induire en erreur, l’Élysée n'est pas qu'un palais : c'est le bâtiment du conseil des ministres en charge de gouverner le pays ; c'est là où se trouve le bureau -les bureaux, a-t-il été précisé aux citoyens par la médiation de la presse- où travaille le président élu par le peuple.

En France les journalistes et la presse expriment vaille que vaille les grands courants d'opinion de la Nation, les attentes et questions des citoyens. Les présidents Giscard d'Estaing et Mitterrand l'ont compris, qui ont reconnu une place pour la presse à l’Élysée, ce qui représentait aussi une amélioration des conditions de travail. Il n'est pas acceptable de revenir en arrière.

Le Palais présidentiel est loué au chef de l’État pour qu'il remplisse au mieux sa mission, il n'est pas une résidence privée transformée en bureau. Les journalistes, ces observateurs, doivent pouvoir continuer à s'y rendre afin de remplir eux aussi au mieux leur mission dans ce lieu du pouvoir élu, dans l’intérêt du pays.

Au vu des enjeux nous demandons au président de la République de revenir sur cette décision et de choisir pour la presse un lieu maintenant un accès direct aux activités de la Présidence, dans l'enceinte principale du Palais présidentiel.

Paris, le 16 février

 

(Photo: Wikimedias Common)

Publié le : 
Vendredi, 16 Février, 2018
Rubrique: