Non aux agressions de journalistes !

 

La CFDT-Journalistes apporte son soutien total aux journalistes agressés physiquement et verbalement dans l'exercice de leur profession.

Des responsables politiques de premier plan n'ont pas ménagé depuis plusieurs mois leur dénigrement envers les journalistes et la couverture de la campagne électorale et des affaires judiciaires afférentes à certain(e)s candidat(e)s. Le dénigrement verbal que la CFDT a dénoncé vient de se prolonger par des agressions physiques lors du meeting parisien du candidat Fillon ce dimanche 9 avril. La CFDT-Journalistes rappelle qu’une presse libre est un des vecteurs de la démocratie dont les journalistes sont des acteurs indispensables.

Elle appelle donc les onze candidats à la magistrature suprême à rappeler publiquement ces principes consubstantiels à notre République. La CFDT-Journalistes en appelle au ministre de l'intérieur afin que les journalistes fassent l'objet de la protection qui leur est nécessaire pour accomplir leur mission. Il va de la possibilité de faire vivre une information citoyenne et de qualité. La CFDT-Journalistes appelle aussi au soutien de la Fédération européenne des journalistes dont elle est un des membres actifs.

A Paris, le 11 avril 2017

 

Vidéo de l'agression de Louis Morin, journaliste pour Le Petit Journal qui a été agressé par les membres de la sécurité du meeting de Francois Fillon.

 

 

Publié le : 
Mardi, 11 Avril, 2017