"Pas de droit voisin sans rémunération des journalistes"

La FIJ et la FEJ qui représentent 300 000 journalistes en Europe, ne peuvent soutenir la proposition dans ses termes actuels. Ces organisations regrettent que la proposition actuelle n’offre aux journalistes aucune garantie de pouvoir bénéficier des revenus résultant de l’exploitation d’une nouvelle série de droits portant sur leur travail.

A lire sur le site de la Fédération Internationale des Journalistes.

Publié le : 
Jeudi, 15 Mars, 2018
Rubrique: