Résolution de l'Assemblée générale des journalistes CFDT : « L'immédiat est l'ennemi du média »

Réunis en assemblée générale à Paris les 23 et 24 mars 2017, les journalistes CFDT :

  • constatent et déplorent que la recherche d'un nouveau modèle économique pour le web se fasse généralement sans concertation avec les équipes rédactionnelles et leurs représentants.

    Cette mutation technologique, sans cadre précis ni réfléchi, ne repose que sur l'engagement et la motivation des journalistes. Ce volontarisme de leur part se solde trop souvent par une dégradation des conditions de travail. La CFDT-Journalistes exige un investissement financier en formation et en moyens humains et matériels à la hauteur des enjeux ;

  • constatent et déplorent les attaques récurrentes contre les pigistes, fragilisés par leur isolement qui les empêche d'être pleinement informés de leurs droits. Selon la loi Cressard, la pige est un mode de rémunération salariée et les pigistes sont statutairement des journalistes professionnels ;

  • alertent sur la souffrance au travail de beaucoup de journalistes :

    • leur compétence professionnelle est de plus en plus remise en cause par une partie du public, politiques compris ;

    • ils perdent leurs repères devant les injonctions des employeurs qui confondent orientation et communication, valorisation des contenus et marketing racoleur, sciences du numérique et esclavage des algorithmes, menaçant la déontologie de leur profession ;

    • leur métier, un travail de réflexion et de mise à distance, se cogne à la précipitation et à l'absence de stratégie éditoriale cohérente. L'immédiat est l'ennemi du média ;

  • vont poursuivre leur combat pour l'indépendance de la presse. En travaillant sur la protection des sources, les journalistes CFDT ont amélioré la loi Dati. Aujourd'hui, ils ont à enrichir la loi Bloche. Et à obtenir, enfin, la reconnaissance juridique des équipes rédactionnelles. Il n'y a pas de démocratie réelle sans indépendance des médias d'information.

 

Contact : Frédéric Marion-Garcia, secrétaire général, 06.24.50.23.23

 

Publié le : 
Vendredi, 24 Mars, 2017