Solidarité avec les journalistes allemands face aux agresseurs néonazis

Les syndicats français de journalistes dénoncent ces comportements inadmissibles qui entravent la liberté de la presse.Ces ultra-nationalistes n’ont que haine des migrants et mépris de la démocratie à la bouche avec la violence et la xénophobie pour tout programme.

En France, des journalistes ont eu également à affronter les commandos de l’extrême droite française, qui, à plusieurs reprises, ont molesté ou empêché nos confrères de faire leur métier.

Ces incidents de Chemnitz sont loin de survenir par hasard. Ils se déroulent alors qu’en Europe la montée des mouvements ultra-nationalistes est de plus en plus inquiétante.

C’est pourquoi, plus que jamais, la liberté de l’information et le maintien d’une presse pluraliste sont essentiels face aux relents nauséabonds d’un passé dont les idéologies ont engendré des dizaines de millions de morts et la dévastation et la ruine d’une grande partie de l'Europe.

Les syndicats français réaffirment leur solidarité avec nos confrères et leurs organisations syndicales.

CFDT-Journalistes, SNJ,  SNJ-CGT

Paris, le 05/09/2018

 

Publié le : 
Mercredi, 5 Septembre, 2018
Rubrique: