De quoi vivent les journalistes en 2013

Le nombre de journalistes encartés a baissé pour la première fois en 2010, baisse poursuivie en 2011 avant une légère remontée en 2012 (37477) sans pour autant retrouver le niveau de 2009 (37904). Cette (r)évolution symbolise à elle seule les profondes mutations en cours de la profession.
Afin de mieux appréhender ces évolutions, la Scam a lancé une enquête auprès de 20000 journalistes. Plus de 3400 ont répondu. De quoi se faire une bonne idée de la situation économique et sociale de notre profession.

En rendant public les résultats de cette enquête la Scam souhaite alerter non seulement la profession, les éditeurs, les producteurs, les diffuseurs et l’ensemble des employeurs des journalistes, mais également les pouvoirs publics de la détérioration des conditions d’exercice du métier de journaliste. Détérioration mais aussi parfois précarisation réelle, notamment pour les reporters de guerre photographes, ou les pigistes de moins en moins payés ou obligés d’accepter des statuts d’auto-entrepreneurs ou des forfaits au bon vouloir des employeurs bafouant pour certains le simple droit du travail...

• Pour lire la suite de l'enquête de la SCAM, cliquez ici

 


Une étude très interessante menée pour la SCAM et publiée en Novembre 2013