[FIJ] Liberté pour la presse palestinienne

Motion de solidarité proposée par SNJ, SNJ-CGT, CFDT JOURNALISTES avec le soutien de la FNSI (Italie).

La Fédération Internationales des  Journalistes (FIJ), réunie en son congrès à Angers (France) du 7 au 10 juin 2016, tient à apporter toute sa solidarité aux journalistes palestiniens et à leur syndicat "Palestinian Journalists Union" (PJS), exposés à la répression quasi permanente de la part des autorités d'occupation.
19 confrères ont été arrêtés et sont actuellement détenus depuis de longs mois.
Parmi eux, Omar Nazzal, membre du PJS, interpellé le 23 avril dernier alors même qu'il se rendait à l'invitation de la Fédération Européenne des Journaliste pour son assemblée annuelle à Sarajevo.
Un tribunal militaire israélien lui a signifié une accusation d'appartenance à une organisation terroriste et il est, depuis, en détention administrative sans aucune autre forme de procès.
La FIJ demande la libération de tous ces confrères dont la principale faute semble bien d'être journaliste.
Les autorités d'occupation ont également fermé autoritairement plusieurs Medias : trois stations de radio et une d'émission TV par satellite "Palestine today".
La FIJ demande aux autorités d'occupation que soient mis fin aux censures, pressions, restrictions de circulation et brimades de toutes sortes qui n'ont qu'un but : empêcher les journalistes palestiniens de faire connaître à leurs citoyens et à l'extérieur la réalité de la vie dans leurs territoires.