[FIJ] Message de solidarité avec les journalistes Burundais

Motion de solidarité proposée parle SNJ - SNJ-CGT et CFDT JOURNALISTES, avec le soutien de la FNSI (Italie)

Depuis plus d'une année, le gouvernement burundais a lancé une campagne de répression contre les médias au Burundi. 

Elle a eu pour effets d'entraîner de terribles violations des droits des journalistes y compris pour les responsables du syndicat, membre de la FIJ. 

Le 13 Octobre 2015, il a condamné avec la dernière énergie l'assassinat ignoble du Cameraman Christophe NKezabahizi ainsi que le meurtre de toute sa famille.

Le même jour, un technicien radiode la Radio Publique Africaine (RPA), Egide Mwemero a été arrêté sur le territoire congolais où il croupit depuis dans les géôles de Kinshasa toujours, sans aucune charge contre lui.

Le 26 Avril 2015, coupures des antennes des radios indépendantes, RPA, Bonesha, Isanganiro pour avoir couvert les manifestations contre la troisième candidature du Président Pierre Nkurunziza, en violation de la Constitution

Le 14 mai 2015, destruction des radios indépendantes et le refus du public à l'information.

Depuis on a assisté à des harcèlements, bastonnades et arrestations de journalistes par le pouvoir de Bujumbura qui ont poussé sur le chemin de l'exil une centaine de journalistes depuis mai 2105 dont les responsables du notre affilié au Burundi , l'UBJ ;

Le Congrès de la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ qui regroupe 600 000 adhérents dans 140 pays), réunie en son congrès à Angers (France, du 7 au 10 juin 2016), exprime sa forte solidarité avec les journalistes burundais qui traversent de moments difficiles et enjoint le comité exécutif à suivre la question de près.