Les chartes d'entreprises

Ici, vous trouverez les chartes spécifiques aux entreprises.

Charte RFI : Cliquez ici.

Charte BBC : Cliquez ici.

Charte RTBF : Cliquez ici.

Charte Canal+ : Cliquez ici.

La présente charte des journalistes de Canal+ s'applique à  tous les personnels titulaires de la carte de presse, salariés de l'entreprise ou travaillant pour son compte qu'ils soient CDI, CDD ou pigistes.
Ce texte procède de la Charte de Canal+ signée en juillet 2000 qui prévoit la mise en place d'une charte qui garantit l'indépendance éditoriale des chaînes et des rédactions du groupe Canal+.
Ce texte complète et précise les règles qui organisent la profession de journaliste dans le cadre du code du travail, de la CCNTJ, des principes professionnels garantis par la commission de la carte de presse et de l'avenant journalistes de Canal+.
Par principe les journalistes de Canal+ se doivent de fournir une information honnête, complète et vérifiée. Chaque chaîne, chaque rédaction, chaque production se doit de défendre la liberté de l'information, du commentaire et de la critique. Elles doivent refuser toute pression ou directive, d'o๠qu'elles viennent qui pourraient porter atteinte à  leur indépendance éditoriale.

  • Les règles professionnelles

Le président de canal+ est garant de l'indépendance éditoriale. C'est lui qui garantit à  chaque journaliste, la liberté de ton propre à  Canal+ ainsi que la fourniture des moyens et des conditions nécessaires pour assurer le traitement d'une information de qualité dans les chaînes, les rédactions et les productions du groupe.

  • Commission arbitrale

La commission a pour but d'arbitrer en interne les questions professionnelles qui concernent les journalistes (CDI, CDD ou Pigistes) mais aussi l'organisation et le fonctionnement journalistique des chaînes, des rédactions et des productions de Canal+.
Elle ne se substitue pas aux institutions existantes dans l'entreprise.
Elle est obligatoirement consultée en cas de modification de l'organisation du travail.
Elle est systématiquement consultée pour avis, dans le cadre d'une procédure pour faute professionnelle visant un journaliste avant que les institutions soient saisies.
Elle ne fait pas obstacle au recours aux procédures légales prévues pour les journalistes.
La commission est composée de 4 membres, 2 représentants de la présidence de Canal+ dont le président ou son représentant qui préside la commission et 2 représentants des journalistes élus du personnel.

Elle doit se réunir au moins une fois par an, sinon elle se réuni à  la demande d'au moins 2 de ses membres.
En cas de réunion exceptionnelle, présentée par écrit à  la présidence, elle devra avoir lieu dans les 10 jours, au plus après le dépôt de la demande. Un compte rendu sera publié dans les 15 jours qui suivent la séance, il sera communiqué au secrétaire du comité d'entreprise.

  • L'organisation du travail des journalistes.

L'organisation du travail des journalistes est gage de qualité pour l'information qu'ils traitent à  l'antenne. La qualité est une marque de fabrique pour Canal+.
Les journalistes CDI,CDD ou pigistes, exercent leur activité sous l'autorité d'un rédacteur en chef, dirigé par un directeur de la rédaction. Ce dernier est responsable de la mise en Å“uvre de la ligne éditoriale de Canal+.
Le traitement de l'information et le choix des sujets sont présentés et discutés en conférence de rédaction à  laquelle peuvent assister tous les journalistes.
L'organisation du travail des journalistes devra réserver un temps d'enquête et de préparation suffisant pour tout traitement de l'information (reportage, news, magazine, commentaire)

  • Pratique du métier

Le travail journalistique s'organise autour de 3 qualifications : -Rédaction, commentaire - Tournage - Montage.
Par principe l'équipe de reportage est composée de
2 journalistes.
Dans certains cas le journaliste peut être amené a exercer seul 3 qualifications.
Quand un journaliste est amené à  assurer la transmission d'un sujet, il agit sous la responsabilité exclusive de la direction technique. Il ne peut pas être tenu pour responsable de la qualité technique du produit antenne (son et image lors de la transmission) qui reste à  la charge des services techniques.
Afin de garantir la qualité du produit journalistique, la décision sur le choix des moyens est prise en concertation avec la production, elle appartient en dernier ressort au journaliste responsable de l'édition et à  sa hiérarchie.
Par principe, c'est la nature du sujet qui commande le niveau des moyens à  utiliser. L'utilisation et la mise en place d'une nouvelle technique au service de l'information devra être soumise à  l'avis de la commission. Son avis portera sur les conditions d'application du nouveau système et ses conséquences sur le travail journalistique.

  • Risques professionnels

 

L'employeur Canal+ devra tenir compte des risques encourus par les journalistes lorsqu'ils partent en reportage dans des zones en conflit (prime, récupérations exceptionnelles).
La désignation des journalistes chargés de couvrir des événements à  risques dans des zones de conflits se fera sur la base du volontariat. Le journaliste qui aura refusé de partir en reportage sur ces zones à  risque ne sera passible d'aucune sanction professionnelle.

  • Durée, dénonciation, révision

 

La présente charte est régie par les mêmes règles de durée, de dénonciation et de révision que celles de l'avenant journalistes du 18 mars 1996