bonnes pratiques

Campagne électorale, journalistes malmenés: inverser la pente

COMMUNIQUÉ - Après la campagne de l’élection présidentielle, les journalistes de l'USJ-CFDT constatent et déplorent la dégradation des conditions de travail des journalistes : harcèlement de rédactions, photo-reporteurs malmenés par les services d'ordre de partis politiques, journalistes pris à partie et accusés de parti pris par certains candidats, invectivés de manière agressive, interdits de contacts directs avec certains candidats et leur public, entraves dans les municipalités dirigées par l'extrême-droite encore renforcées. L'attitude de chaînes de télévision qui se sont pliées à la volonté des candidats en ne diffusant que des images fournies par eux est également à déplorer.

Lire la suite