CFDT

Le "Club Pigiste" de Lyon

Club Pigiste

Dès ce mois de novembre, Le Club de la presse de Lyon et l'association Profession : Pigiste mettent à l'agenda du Club un nouveau rendez-vous.
Tous les deux mois, les journalistes pigistes de Lyon et de sa région sont invités à partager un moment, réfléchir et débattre ensemble autour d'un thème, au moment de la pause déjeuner.

Lire la suite

I-télé : la grève continue à la rédaction pour défendre plus de 50 postes

Depuis lundi, seuls les bandeaux qui défilent sont d'actualité, sur I-télé. Le reste est de la rediffusion. Car une partie de la rédaction est en grève pour protester contre ce qu'elle appelle la casse de la chaîne. 70 postes sont en effet sur la sellette, dont une cinquantaine de CDD et de CDDU, dès cette semaine. Cela représente un quart des effectifs de la rédaction, selon les grévistes.

Lire la suite

Il ne nous le chantera plus

L'émission de Philippe Meyer du samedi midi, "La prochaine fois je vous le chanterai", ne sera pas reconduite à la rentrée, malgré ses quelque 1 780 000 auditeurs recensés. Le journaliste et producteur a été remercié, sous prétexte officiel de restructuration par chaîne (car il officie sur France Culture dans Esprit public). On peut aussi penser qu'il paie ainsi sa prise de position contre le PDG Mathieu Gallet dans les colonnes du Monde lors de la longue grève du printemps 2015.

Lire la suite

Les journalistes ne doivent pas être une cible pour les forces de l'ordre

Lors d’une manifestation jeudi 2 juin contre la loi Travail à proximité de Rennes, des journalistes ont été victimes d’une intervention des forces de l'ordre qu’on peut qualifier de musclée par euphémisme. Plusieurs journalistes et photographes ont donc été molestés et du matériel professionnel a été détérioré par ces mêmes forces de l’ordre.

La F3C CFDT condamne fermement ces violences policières inutiles à l’encontre de journalistes exerçant leur métier.

Lire la suite

Une oeuvre publique sera commandée pour rappeler la tuerie de Charlie-Hebdo

En référence aux dramatiques évènements du 7 janvier 2015, un hommage aux disparus de Charly-Hebdo a été rendu, ce jeudi après-midi, au ministère de la culture, par la ministre, Fleur Pellerin.
Entourée des représentants de toutes les formes de presse, la ministre a redit, avec émotion, son attachement à la liberté d’expression. Elle n’a pas manqué de faire allusion aux menaces qui pèsent sur la liberté de la presse, citant, notamment, la Hongrie et, plus encore, la Pologne, avant une vibrante évocation de l’attaque contre Charlie-Hebdo.

Lire la suite